Visite Libre De L'exposition Temporaire 14graffiti18, L'archéologie De La Grande Guerre à Alba la Romaine du 15 au 16 septembre 2018

Du

15 samedi septembre 2018

au

16 dimanche septembre 2018

14h00

Muséal-site Antique D'alba (Quartier Saint Pierre, Alba-la-romaine)

Recevez par e-mail les nouvelles informations sur Visite Libre De L'exposition Temporaire 14graffiti18, L'archéologie De La Grande Guerre.

Plus d'infos sur l'Visite Libre De L'exposition Temporaire 14graffiti18, L'archéologie De La Grande Guerre à Alba la Romaine

L'exposition Visite Libre De L'exposition Temporaire 14graffiti18, L'archéologie De La Grande Guerre a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Alba la Romaine 2018.

Venez découvrir ou redécouvrir l'exposition permanente mais aussi l'exposition temporaire 14GRAFFITI18, l'archéologie de la Grande Guerre.

Confrontée sans le vouloir au devoir de mémoire, l'archéologie de la Grande Guerre fournit aujourd'hui de précieuses informations permettant de nuancer et d'enrichir le discours historique. Les graffiti, écrits par les soldats au crayon gris sur les murs de la cité souterraine de Naours, racontent des histoires humaines bouleversantes.

Depuis la préhistoire, les murs ont servi de supports aux messages de l'humanité. C'est seulement au 19ème siècle que le terme de « graffiti » apparaît pour la première fois avec l'étude archéologique des messages laissés par les habitants de Pompéi il y a 2 000 ans : signatures, déclarations d'amour, dessins obscènes, caricatures politiques, sportifs renommés, insultes et phrases philosophiques se côtoient.

Aujourd'hui, toujours loin des lieux d'exposition officiels, les graffiti contemporains demeurent une forme d'expression résistante et contestée. L'étude de ces images non académiques embarrasse. Phénomène résolument intemporel, les graffiti sont-ils des actes de vandalisme, des moyens d'exister et de passer à la postérité, de partager, une parole contestataire, un mode d'expression artistique ou simplement utilitaires ?

Les Ardéchois pourront venir à la rencontre de Fernand Terras, soldat ardéchois de la Première Guerre Mondiale disparu en 2015 et dont le corps a été redécouvert en 2013\. Sa découverte confronte l'archéologie à une histoire très récente, encore chargée d'émotions fortes, mais aussi au devoir de mémoire.